Du nouveau au Château de Sassenage

Du

3

fév

2020

31

déc

2020

La cour d'honneur et les douves, Château de Sassenage © Château de Sassenage

Le parc du Château de Sassenage a ré-ouvert ses portes en juin dernier après une longue phase de travaux de restauration, accompagnée, notamment, par le Département de l'Isère. Le château conserve également un fonds d'archives exceptionnel qu'un travail méticuleux d'inventaire et de numérisation a rendu accessible au public grâce à un site internet dédié ouvert au public en janvier.

Un parc historique restauré, des archives rendues accessibles à tous.

Les travaux dans le parc historique

Dans le cadre du dispositif nature culture, le Département a accompagné la restauration du parc du Château dont les arbres nécessitaient, soins, entretien et renouvellement.

Une étude historique et archivistique fine, une analyse paysagère, un diagnostic sanitaire des arbres et arbustes du parc, une étude du réseau hydraulique, une prospection géophysique et des sondages archéologiques… Tous ces travaux de recherche ont permis à l’équipe de maitrise d’œuvre (J. Dupanloup, architecte et J. Curt, historien des jardins et conseil en arboriculture ornementale), de mettre en œuvre un ambitieux projet de restauration du parc historique. Ainsi, les alignements de tilleuls ont repris place dans la cour d’honneur, le jardin anglo-chinois de la fin du XVIIIe siècle a été replanté, le parc romantique restitué. Les espèces arborées et arbustives réintroduites associent des variétés anciennes et nouvelles, pour favoriser autant la qualité botanique que la biodiversité et l’adaptation aux contraintes hydrologiques et climatiques.

Des cheminements ont été  recréés, et le réseau hydraulique restauré a permis la remise en eau de la rivière, de la cascatelle, et des douves. Ainsi, le parc du château a retrouvé sa qualité historique, et le plan de gestion intègre son évolution pour les décennies à venir.

 

Le parc est accessible toute l’année du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 et les dimanches compris entre le 14 juillet et le 15 août de 14h à 17h30.

La rivière et l'île, parc du Château, Sassenage © Jeremy Dupanloup
La rivière et l'île, parc du Château, Sassenage © Jeremy Dupanloup
Le jardin anglo-chinois, parc du Château, Sassenage © Jeremy Dupanloup
Le jardin anglo-chinois, parc du Château, Sassenage © Jeremy Dupanloup

La mise en ligne du fonds d'archives du château

Le château Bérenger de Sassenage, renferme un remarquable fonds d’archives comprenant des parchemins, documents papier, photographies,... datés du XIIIe au XXe siècle. Conservé dans 543 cartons d’archives, il compte plus de 120 000 pièces correspondant à plus de 370 000 vues numériques. Constitué par les Bérenger-Sassenage au fil des siècles, ce fonds concerne aussi des familles qui leur sont apparentées. On retrouve ainsi des archives de la famille du Bouexic de Guichen de Bretagne, des Noailles et Boisgelin de Paris, des Harcourt-Beuvron en Normandie, Vendée et Anjou, des Baudin dans la Loire et l’Ain, des Hostun, ou encore des Maugiron en Ardèche. Ces documents témoignent de l’évolution du Domaine de Sassenage, mais aussi  d’épisodes majeurs de l’histoire locale et nationale. Des documents relatifs à la cour de Versailles, à la famille royale ou encore aux armées du roi sont ainsi conservés à Sassenage.

Grâce au long et méticuleux travail de Pierre Pluchot, archiviste bénévole, le fonds est intégralement inventorié selon un cadre de classement définit par la norme générale et internationale de description archivistique (ISAD G). L’équipe de l’association Patrimoin’Art d’Hostun composée de Jean Pierre Ovion, Guy Sauzet, Tony Vital Durand et Michel Bellanger a permis sa numérisation intégrale, là encore de façon bénévole. Alain et Jérémy Vial, prestataires informatiques, ont développé le site Internet de cet inventaire.

Nous vous invitons à découvrir les richesses de ce fonds privé sur ce site Internet accessible à tous.

Détail du tableau bataille de Kircholm Château Bérenger © Patrimoine culturel
Détail du tableau bataille de Kircholm Château Bérenger © Patrimoine culturel
Haut de page