L'Alpe N°91 | Neige et glace

Le goût de l'hiver

Musée dauphinois

Auteur : Collectif
Parution : 12/2020
Collection : Revue l'Alpe
Éditeur : Glénat
Code produit : 6565
ISBN : 978-2-344-04474-2
Prix : 18
Dimension : 23 x 30 cm
Dispo : En stock
Type : publication papier
Etablissement : Musée dauphinois
Thème :
Patrimoine
,
Paysage

Dans son numéro d’hiver, L’Alpe revient sur un élément constitutif des identités alpines, la neige, à travers ses trois âges : l’ère des sociétés traditionnelles, le tout-ski et enfin la crise climatique actuelle.

– Les saisons comme les météores ont une histoire. L’étude de la perception de l’hiver permet d’explorer les différents usages sociaux de la neige. Quelle place occupait-elle dans les sociétés alpines traditionnelles ? Un fléau, car synonyme de froid et d’immobilité, auquel il fallait s’adapter, ou bien une opportunité pour échapper aux travaux des champs et développer d’autres activités ?

– La perception des couleurs de la neige comme celle de ses différents états varient fortement d’une culture à une autre, d’une langue à l’autre. Un abécédaire tout en nuances de blanc.

– « Bureau des souvenirs retrouvés. N°1, le ski ». Le musée alpin de Berne inaugure une nouvelle forme d’exposition participative en proposant au public de venir enrichir ses collections par ses propres objets et souvenirs personnels. La première édition est consacrée aux joies de la glisse. 

– La raréfaction de la neige liée au réchauffement climatique interroge en profondeur notre relation à la montagne. Elle remet notamment en question le modèle de développement mis en œuvre dans les Alpes depuis plus de soixante ans, pour lequel elle a été et reste un moteur économique et symbolique central. À quelles transformations nous invite sa présence incertaine ?

La Reine des neiges nous a accordé un entretien exclusif! Qui se cache derrière ce personnage qui ravit tant les enfants au grand dam de leurs parents ? 

– La fonte actuelle des glaces laisse remonter à la surface des vestiges de la « guerre blanche » sur le front austro-italien en 1914-1918, quand les avalanches étaient détournées comme armes de guerre. Un témoignage photographique très impressionnant de l’Italien Stefano Torrione.

– Ils sont glaciologues, nivologues, météorologues, pisteurs. Ils auscultent au quotidien les glaciers, constituent des bibliothèques de carottes de glace, scrutent l’évolution du manteau neigeux, anticipent les avalanches. Enquête sur les spécialistes de la neige et de la glace.