Sacrés rubans (!)

Du
20Sep2024 23Sep2024
rebecca_fabulatrice_yannicksiegel_004.jpg
Lieu
Musée archéologique Grenoble-Saint Laurent
Catégorie
Exposition
Ouverture exceptionnelle dans le cadre d'événements ponctuels
Thèmes
Art contemporain
Communes
Grenoble
Organisateur
Musée archéologique Saint-Laurent, Grenoble
Pour la troisième année consécutive, le musée invite un artiste à prendre possession des lieux et à traduire ce que le site lui inspire avec sa sensibilité, son regard et sa pratique artistique.
Pour cette carte blanche #3, Rébecca (!) fabulatrice, artiste grenobloise, vient convoquer les rituels funéraires de différentes traditions religieuses. Elle mêle pratiques sacrées et profanes. Elle se nourrie des références de l’histoire de l’art et des arts populaires.
À partir d’un matériau original, la bretelle de soutien-gorge qu’elle récupère parmi les stocks invendus de grandes marques de lingerie, l’artiste enrubanne des objets du quotidien. Elle greffe et transforme du mobilier hors d’usage. Avec ses rubans chatoyants, elle vient redonner corps aux disparus. Elle guide notre regard sur des endroits inattendus et révèlent le sens des lieux.
Avec beaucoup de douceur et de délicatesse, elle sublime l’omniprésence de l’absence.

Cette carte blanche est à découvrir jusqu’au 14 octobre 2024 et s'accompagne d'une riche programmation.

Informations pratiques

Organisateur
Musée archéologique Saint-Laurent, Grenoble
Ouverture(s)
Vendredi 20 septembre 2024
Ouverture de 10h à 18h.
Évacuation du musée 15 minutes avant la fermeture.

Samedi 21 septembre 2024
Ouverture de 10h à 18h.
Évacuation du musée 15 minutes avant la fermeture.

Dimanche 22 septembre 2024
Ouverture de 10h à 18h.
Évacuation du musée 15 minutes avant la fermeture.

Lundi 23 septembre 2024
Ouverture de 10h à 18h.
Évacuation du musée 15 minutes avant la fermeture.
Accessibilité
Accessible en fauteuil roulant avec aide
Tarifs
Gratuit.

Lieu

Nom du lieu
Musée archéologique Grenoble-Saint Laurent

Informations complémentaire

Accueil des personnes en situation de handicap