Réserve naturelle communautaire du Boundou (Sénégal)

Le Département de l’Isère est partenaire de la Réserve naturelle communautaire (RNC) du Boundou au Sénégal dans le cadre de ses politiques de coopération décentralisée d’une part, et de protection des espaces naturels d’autre part, depuis sa création en 2009. L’objectif de la Réserve est de s’appuyer sur la préservation de l’environnement pour favoriser un développement local permettant d’améliorer les conditions de vie des populations locales qui ont initié sa création.

Réserve Naturelle Communautaire du Boundou

Siège de la Réserve : Koussan

Etendue du territoire : 120 000 hectares

4 communes (Dougué, Sinthiou Fissa, Koussan et Toumboura) et 21 villages

Nombre d’habitants : 8 000 habitants

Densité : 5,8 habitants au km²

Carte Boundou

Présentation de la Réserve naturelle communautaire du Boundou

La Réserve naturelle communautaire du Boundou, créée en 2009, est situé à l'Est de la Région de Tambacounda au Sénégal. Bordée par la rivière Falémé, elle est dominée par de vastes savanes arbustives, entourée de villages peuls, diakhankés et soninkés. Carrefour écologique où se croisent oiseaux migrateurs et espèces sahéliennes, transhumants et éleveurs locaux, le Boundou est un territoire fragile soumis à de fortes pressions, tant humaines que naturelles. Conscientes de la dégradation des ressources naturelles, les populations du Boundou, vivant traditionnellement de l'agriculture et de l'élevage, ont décidé de préserver cette vaste zone de 120 000 hectares, ancienne zone de chasse.  

L’objectif de la réserve est de s’appuyer sur la préservation de l’environnement pour favoriser un développement local permettant d’améliorer les conditions de vie des populations locales.

A cheval sur les quatre communes de Dougué, Sinthiou Fissa, Koussan et Toumboura, la Réserve est gérée par les communautés du territoire par le biais du Conservatoire de la Réserve Naturelle Communautaire du Boundou (CORENA, qui signifie en pulaar « Ce qu’il faut protéger ») dirigé par les maires de ces quatre communes.  Il est appuyé par une équipe technique composée d'un gestionnaire mis à disposition par la Direction des Parcs nationaux du Sénégal, d'un garde animateur salarié issu des communautés locales et d'un volontaire de solidarité internationale chargé d'appui à l'éducation à l'environnement, aux suivis écologiques et au développement local.

Pour suivre l'actualité de la Réserve, abonnez-vous à la "Lettre du Boundou" depuis leur site internet

Historique de la coopération

2002 : Mise en place d'un partenariat privilégié entre le Département de l'Isère et l'ancienne Région de Tambacounda

2007 : Volonté locale de transformer la zone de chasse du Boundou en réserve naturelle communautaire

2009 : Création de la Réserve naturelle communautaire du Boundou et de son Conservatoire, le CORENA, et rédaction du 1er plan de gestion de la Réserve

2010 : Intégration du site de la Réserve naturelle communautaire du Boundou dans le réseau des espaces naturels sensibles du Département de l'Isère

Un Espace naturel sensible isérois au Sénégal

Le Département accompagne techniquement et financièrement le Conservatoire de la Réserve du Boundou pour la mise en œuvre de son plan de gestion doté d’un volet préservation de l’environnement et d’un volet développement local.

Exemplaire et innovant, le projet de coopération est basé sur un partenariat politique et technique solide et équilibré.

Quelques exemples d'actions réalisées dans le cadre de ce partenariat :

  • Construction d’espaces d’accueil touristique dans les principaux villages de la réserve pour développer un éco-tourisme de découverte des espaces naturels et de la culture du Boundou, source de revenus pour les populations locales et la réserve
  • Sensibilisation des populations et éducation à l’environnement avec les écoles en périphérie de la réserve
  • Reboisement pour limiter les effets du changement climatique et développer l’agroforesterie
  • Réhabilitation de trois barrages permettant de retenir l’eau plus longtemps en période sèche afin d’irriguer les cultures et de favoriser la faune sauvage
  • Accompagnement de la mise en place d’unités de transformation des fruits du baobab pour garantir une gestion durable de cette espèce emblématique tout en apportant un travail et un revenu sur place aux populations

La Réserve Naturelle Communautaire du Boundou, considérée comme modèle de développement durable initié dans le cadre d’une coopération territoriale issue d’une volonté commune ici et là-bas, est un espace naturel sensible source de revenus et de création de richesses.En effet, face aux effets des variations saisonnières, les différents acteurs qui s’investissent dans la préservation et la restauration des écosystèmes contribuent de manière significative à sécuriser l’avenir des générations futures en leur assurant une disponibilité des ressources. Au nom de celles-ci nous les remercions et les invitons à maintenir le cap. Au moment où l’atteinte des Objectifs de Développement Durable demeure un défi pour l’humanité toute entière, nous, acteurs de la Réserve devons redoubler d’efforts pour y apporter une contribution significative. Ensemble, mobilisons nous pour léguer aux générations futures un avenir radieux car, comme il est dit au Sénégal, l’alerte nocturne mérite un secours d’urgence = WULAANGO JAMMA ACCIRTAAKE GOOTO

Mamadou FADE, Secrétaire exécutif du CORENA

 

Quelques partenaires clés en Isère

Haut de page